En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux, pour vous proposer des publicités ciblées à vos centres d’intérêts et pour nous permettre de mesurer l’audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies. X
Musique & Divertissement  En tournée en Chine, Thierry Malandain fait souffler un vent de fraîcheur sur Cendrillon
03/06/201600:00 TV5MONDE
Cendrillon_TV5MONDE_tournee_Asie_FR.png
© Miyuki Kanei et Raphaël Canet, Cendrillon
 
Cendrillon n’en fini pas d’inspirer les artistes. Le grand chorégraphe français Thierry Malandain n’a pas lutté contre cette attraction et fait souffler un vent de fraîcheur sur le légendaire conte féerique de Charles Perrault (1697). Son écriture est fluide, dessinée, légère et inventive, elle n’est ni trop burlesque ni trop aggressive et pourtant, fait rire et rêver en même temps.
 
Nous avons eu la chance d’assister à l’une des remarquables représentations néoclassiques du Centre Chorégraphique “Malandain Ballet Biarritz” données les 1er et 2 juin 2016 au Hong Kong Cultural Centre dans le cadre du festival Le French May.
 
Tout en restant fidèle à la dramaturgie de Cendrillon et à la partition du compositeur Serge Prokofiev, Thierry Malandain offre à voir une version dansée modernisée et fantastique sous un décor d’escarpins dégringolant le long des murs dans une lumière lunaire comme de grands oiseaux noirs. Les costumes, les décors et les éclairages sont au plus simple pour ne se focaliser que sur la danse, rien que la danse. Comme la troupe est de dimension modeste, la vingtaine de danseurs présents sur scène y tient un rôle intéressant et le porte avec conviction. 

 
Cendrillon_TV5MONDE_olivier_houeix_2.jpg
© Claire Lonchampt et Miyuki Kanei, Cendrillon

Cendrillon_TV5MONDE_olivier_houeix_3.jpg

© Cendrillon, Olivier Houeix

Cendrillon_TV5MONDE_olivier_houeix.jpg

© Cendrillon, Olivier Houeix
 
Acte I
Plongée dans le souvenir de sa mère morte un an plus tôt, Cendrillon (dansée par Miyuki Kanei) cire les souliers de son père (Raphaël Canet) qu’elle chérit tendrement. L’histoire voulant que cet homme mélancolique soit soumis à l’autorité de sa nouvelle épouse, une méchante belle-mère accompagnée de ses filles, Javotte et Anastasie. Elles sont toutes les trois interprétées par des hommes (respectivement Baptiste Fisson en béquilles, Frederik Deberdt et Arnaud Mahouy qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau) et c’est ce détail surprenant qui fait du ballet un véritable succès. Cendrillon subit leurs brimades, jusqu’au moment où la marâtre annonce que le roi organise un grand Bal à la Cour pour marier son fils. Sous les humiliations subies par ses sœurs apparaît la Fée (Claire Lonchampt) et les sylphes qui conjuguent leurs talents pour que Cendrillon puisse se rendre au bal tout en étant de retour à minuit.
 
Acte II
Le Palais est à la fête, malgré les efforts du Surintendant des plaisirs (Michaël Garcia), le Prince (Daniel Vizcayo) reste songeur et distant jusqu’à ce qu’il découvre Cendrillon et l’entraine dans une valse pleine de rêverie. Ils semblent être seuls au monde mais Cendrillon s’enfuit lorsque les douze coups de minuit retentissent (décomptés magnifiquement bien par un ballet de silhouettes noires et brillantes qui valsent au son des notes tranchantes), laissant son compagnon éperdu. Celui-ci mène de longues recherches et finit par la retrouver dans la maison de Javotte et Anastasie. Comme le veut l’histoire, ces dernières essayent désespérément la fameuse pantoufle, jusqu’au moment où Cendrillon apporte le soulier manquant.

Tout est bien qui finit bien dans cette adaptation du conte. Les chaussures sont là, le carosse bien entendu, la magie qui envoûte la mise en scène… un cocktail fantastique qui fait de Cendrillon une véritable réussite.
 

 
Le ballet effectue une tournée en Chine, il sera donc présent le 06 juin à Wuhan, le 08 juin à Xiamen, le 10 juin à Dongguan, le 12 juin à Huizhou et le 14 juin à Chongqing. Hong Kong à la chance de pouvoir également accueillir un deuxième spectacle beau et sombre du chorégraphe, “La belle et la bête” présenté le 3 et 4 juin 2016. 


Ressources trouvées sur le site du Malandain Ballet Biarritz : ici
Site de la Compagnie Malandain Ballet Biarritz : ici 
Biographie du chorégraphe Thierry Malandain : ici
Tournées en Juin dans la région Asie :
ici 
Site du festival du French May : ici 


TV5MONDE est le réseau mondial de chaînes culturelles en français, offrant une grande variété de films sous-titrés, de séries, de journaux d'information, d'événements sportifs en direct, de documentaires de qualité, de magazines de voyages, de programmes jeunesse ainsi qu'une programmation art de vivre passionnante. Avec 10 chaînes atteignant plus de 250 millions de foyers dans le monde et une programmation localisée sous-titrée en 12 langues, TV5MONDE s'adresse aussi bien aux élites culturelles et d'affaires qu'à la vaste communauté francophone mondiale.

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être