En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus .
J’ai compris
Musique & Divertissement  Céleste Lévis, une auteure-compositrice-interprète à la conquête du monde francophone
24/02/201812:00 Roch Archambault
Depuis plusieurs années, je vais faire un tour au Festival Franco-Ontarien à Ottawa qui se tient quelques jours avant la Saint-Jean-Baptiste, Fête nationale du Québec et journée de fierté des francophones un peu partout en Ontario. En 2014, j’ai découvert à ce festival une artiste qui commençait à faire parler d’elle : Céleste Lévis.
 

 
Pendant longtemps au Canada, sitôt que nous évoquions la ville de Timmins, nous pensions à la chanteuse country Shania Twain, qui y a vu le jour.  Aujourd’hui, lorsqu’on parle de Timmins, c’est plutôt Céleste Lévis qui nous vient à l’esprit. Céleste est également née dans cette ville de 42 000 habitants du Nord de l’Ontario et, à l’instar de Shania Twain, elle fait la fierté de sa population. Plus jeune, elle a dû mettre un frein à sa passion pour le sport en raison de la maladie dont elle souffrait, le syndrome d’Arnold-Chiari. C’est alors qu’elle a découvert la musique grâce au piano : « J’ai commencé à écrire/apprendre la musique à l’âge de 13 ans. J’ai appris le piano par moi-même et je me suis mise à écrire des mélodies et des paroles de façon toute naturelle. Je suis tombée rapidement amoureuse de la musique et de la composition. De plus en plus, je voulais tout apprendre, je voulais tout faire ! »

Développant sa nouvelle passion pour la musique, elle apprend la guitare et poursuit la composition. En 2013, elle gagne Ontario Pop, un concours de musique visant à encourager la relève francophone dans la province. Après avoir remporté une bourse de la SOCAN, elle participe à l’émission La Voix, où elle se fait connaitre encore davantage en se rendant en demi-finale. Son passage à La Voix a été déterminant : « Peu importe les opinions qu’on a entendues, par rapport à l’émission, je ne retiens que les beaux moments et les expériences de vie qui m’ont aidée à devenir l’artiste que je suis. La rencontre des autres candidats et des artistes établis, l’équipe, je les porterai en moi le reste de mes jours... »

 

Depuis la sortie de son album en 2015, Céleste Lévis n’a cessé de se produire sur scène d’un bout à l’autre du Canada. Entre autres, elle a été invitée à faire les premières parties de Francis Cabrel, ce qui a donné un élan encore plus grand à sa carrière : « Je n’ai pas de mots pour décrire l’expérience que j’ai vécue en faisant les premières parties de Francis Cabrel. J’ai eu la chance d’être accompagnée par mes deux musiciens, Marc-Antoine Joly et Martin Rocheleau. Je crois que cette expérience nous a fait énormément grandir. Toute l’équipe était là pour nous aider à améliorer notre spectacle et à nous faire sentir qu’on avait notre place sur scène. Je suis vraiment très reconnaissante de la chance que j’ai eue. » Cette chance l’a menée en France,  à la 45e édition des Rencontres d’Astaffort, évènement créé par Francis Cabrel auquel elle a pris part. Après une formation et une période d’écriture, elle a pu participer à une première partie d’un des spectacles de Julien Doré.
 
 
Céleste Lévis est maintenant de retour en studio pour l’enregistrement de son deuxième album : « Je reste toujours dans le Folk, mais on dirait que mon « son » est toujours en train d’évoluer. J’écoute tellement de styles de musique différents que c’est difficile de ne pas vouloir essayer quelque chose de nouveau. C’est pour cette raison que j’ai si hâte de terminer mon deuxième album. Je pense que mes paroles de chanson seront toujours porteuses d’espoir. C’est important pour moi, et je souhaite que ça se reflète dans ma musique. »
 


 
Roch Archambault est un canadien français qui s'intéresse à l'Asie depuis 30 ans. Durant les vingt dernières années, il a développé une passion particulière pour la musique populaire chinoise, ainsi que pour des courants musicaux comme la K-pop et la J-pop.

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être